M

Math'L

  • Le Bon, la Belle et le Truand

    OS. UA. La vie d'Hermione était soudainement devenue digne d'un roman. Hier, elle n'était qu'une gérante de librairie, aujourd'hui, les journaux l'encensaient. Qu'est-ce qui avait induit ce bouleversement ? Un cambriolage. Elle avait juste eu la malchance d'être au mauvais moment, au mauvais endroit. Et d'être complètement dépourvue d'instinct de survie.
  • Le choeur des femmes

    OS. Hermione s'était battue toute sa vie. Pour être une enfant différente, pour être une sorcière née-moldue, pour être une femme. Comment trouvait-elle encore la force ? 'C'était simple, disait-elle, ce n'était pas que son combat. C'était celui de tout un groupe, de milliers de femmes. Et si elle ne se battait pas pour elle, elle se battrait au moins pour les autres.'
  • Les ailes de papier

    OS. UA La vie de Blaise Zabini était réglée comme du papier à musique. Tous les matins, il prenait le même métro. Il regardait les visages mornes et austères, désemparés face à la journée qui s'annonçait. Et il regardait la femme en rouge. Il ne connaissait ni son prénom ni où elle allait. Mais elle suffisait à faire de sa journée quelque chose de plus gai.
  • Les Marionnettistes

    Poudlard était un cliché. Une école bon chic, bon genre, avec surtout des enfants de riches et quelques enfants de classe moyenne, pour faire croire à une équité sociale et au mérite. Ils étaient tous des clichés. Des figures types. Des filles et des garçons comme il y en avait eu des dizaines à Poudlard. Les marionnettes d'aujourd'hui seraient les marionnettistes de demain. UA
  • Et la Coupe de Feu

    Drabbles. La quatrième année d'Harry a été pleine de rebondissements, il a assisté à une Coupe du Monde de Quidditch, participé au Tournoi des 3 sorciers contre son gré, vu la mort en face et perdu une partie de son innocence. Ce recueil, c'est un ensemble de drabbles venus au fur et à mesure du visionnage du film.
  • What makes Day & Night

    On pensait que Severus était un homme sans famille. Il en avait eu une jadis. Un père violent, une mère soumise et une sœur courageuse. Le 2 premiers étaient morts sans que ça n'émeuve personne. Sa sœur l'avait quitté un jour, un joli bébé dans les bras et tellement de haine contre lui et ce qu'il était devenu. Mais 20 ans plus tard, il avait la chance de se faire pardonner, enfin
  • Le Prisonnier d'Azkaban

    Drabbles. La troisième année d'Harry a été pleine de rebondissements, il a gonflé une tante, découvert un parrain, sauvé deux innocents. Ce recueil, c'est un ensemble de drabbles venus au fur et à mesure du visionnage du film.
  • Les Intermittences du Cœur

    'Est-ce qu'elle te manque ' En trois mots, il brisa son cœur. 'Tout le temps.' Astoria aimait Drago. Drago en aimait une autre. Dans leur monde de faux-semblants, l'amour n'avait pas sa place. Seul comptait les rôles qu'on leur avait octroyé. [Three-shot]
  • L'Anatomie intime de la souffrance

    OS. Pansy n'était pas jolie comme les magazines le disaient. Parfois, elle s'en moquait. Le reflet dans le miroir lui souriait. Et parfois, elle n'arrivait pas à croire que la chose difforme dans le miroir était censée être elle.
  • Les Dompteuses de Feu

    Portraits. Elles ont vécu ou ont encore toute une vie à vivre. Elles ne sont pas nées au même endroit, au même moment. Mais elles ont toutes un point commun : elles se sont battues. Elles ont gagné des Guerres, on perdu des morceaux d'elles-mêmes. Elles se sont soulevées et elles ont dompté le feu dans leur poitrine. Guerrières.
  • Microclimat sentimental

    Depuis qu'il sort avec Ginny, Harry semble voler de bonheur en chance. Seulement un petit accident en potion et le voila dans le corps de Drago. C'est alors qu'il apprend que sa petite amie joue double-jeu. HP-HG / Défi de Missy Tagada
  • Ton père, ce héros

    Si on avait demandé à Hermione comment elle voyait sa vie, ce ne serait sûrement pas ça qu'elle aurait répondu. Maintenant qu'elle y était, le jour, elle se disait qu'elle avait une jolie vie. La nuit, ... la nuit, c'était une autre histoire.
  • Crise de réalisme

    OS. 'Ça te prend à l'estomac. La douleur passe d'un organe à l'autre. Ça s'insinue dans les veines, ça se mélange à ton sang, ça atteint tout le corps. Les muscles se contractent, les larmes coulent, ça donne envie de vomir. ' Au cœur de la nuit, Hermione souffrait. Tout le monde respecte les blessures physiques. Mais les douleurs psychologiques, on les tait.
  • Le Ballet des Petites Tasses

    'Je préfère mes ennemis. Eux, au moins, ne trahissent jamais ma confiance.' L'amitié, ça se crée et ça se brise, parfois pour des choses futiles. Mais une amitié qui se crée, c'est toujours beau et une amitié qui se brise, c'est souvent tragique. Hermione et ses ami(e)s vont le découvrir à leurs dépends.
  • Crave

    OS. S'il fallait qualifier en un mot la relation entre Sirius et Hermione, Harry répondrait 'débat', Remus répondrait 'aveugle' et Severus ne respecterait pas la règle en répondant '2 idiots gryffondorien'. Mais alors, quel serait réellement le mot pour qualifier leur relation ?
  • La Mélodie des Âmes Brisées

    OS. Hermione Granger a un dernier service à demander à Drago Malefoy. Pourquoi la réponse de ce dernier a-t-elle était 'Viens ce soir. Enfile une jolie robe. Maquille-toi. La mort est exigeante.' ?
  • Où sont passés les hommes ?

    OS. Vous auriez dû vous en souvenir, les garçons. Toute bêtise mérite vengeance. Mais vous devriez être content, on aurait pu faire tellement pire !
  • La Trêve des Valkyries

    Granger et Parkinson. Hermione et Pansy. Gryffondor et Serpentard. 2 opposées. Mais si, pendant une nuit, elles laissaient leurs différents de côté ? Que pourrait-il arriver ? Cependant fais attention, petite lionne, quand le serpent rôde, c'est la trahison qui plane au-dessus de ta tête. Yuri.
  • Æquo pulsat pede

    OS. Ils avaient tout pour être heureux. Mais pendant un instant, Drago avait oublié que les Hommes ne gouvernaient pas le Monde. Que chaque être humain était soumis au Destin, eux comme tous les autres. Et que ce dernier pouvait la condamner. Les condamner.
  • Et nous nous reverrons

    OS. 'Racontez-moi'. Que peut-on dire lorsque l'on nous demande de relater la mort de ceux qui furent ses compagnons de route ? Il ne sait pas. Pourtant, il le fera tout de même. Comme un ultime hommage à ces personnes qui avaient tant donné pour un monde meilleur. Et qui avait tant perdu.