Comment devenir bon au Quidditch en 15 jours?

Chapter 5

Disclaimer: Les personnages ne m'appartiennent pas, ils sont la propriété de J K Rowling. Merci de me lire! Bonne lecture!

Chapitre 5 : Un rapprochement…

Lily avait une petite appréhension de remonter sur un balai, mais elle voulait quand même ne pas décevoir son nouvel ami.

« Bien, tu sais comment faire le début. J'espère que tu te souviens de la formule magique. » Dit James en souriant. Cela la détendit aussitôt.

Elle se mit à côté du balai s'écria : Debout et le balai vint immédiatement dans sa main. Elle l'enfourcha mais restait sur ses gardes, contrairement à la fois précédente.

« Super, une bonne chose de faite. Maintenant, on va y aller en douceur. »

« Je ne sais pas si je vais pouvoir aller plus haut que la dernière fois… La peur de tomber va me freiner c'est sûr. » Il balaya ses doutes d'un revers de main.

« Il faut que tu apprennes à te faire plus confiance Lily, c'est important. Bon, tape du pied et attends la suite. »

Elle s'exécuta et quand le balai s'envola elle manqua de glisser du manche, elle se cramponna à s'en faire mal aux bras et aux mains puis essaya de stabiliser l'objet ensorcelé.

Une fois cela fait, elle regarda James qui s'était envolé également.

« Bien, on va faire des tours de plus en plus hauts, afin de t'habituer et te montrer que tu peux guider ton balai sans problème ok ? »

Elle hocha la tête sans faire de gestes brusques de peur de tomber de son balai et se mit à avancer tout doucement, James la suivait juste à ses côtés.

« Super, continue comme ça, reste concentrée, on va monter un petit peu, rien de bien méchant. » Elle inclina le manche légèrement vers le haut et vit avec plaisir qu'elle y arrivait sans peine. « Finalement, » pensa-t-elle « ce n'est pas aussi difficile que je le pensais. »

Au bout de dix minutes, ils étaient à 7 mètres, James ne disait rien mais il était vraiment fier d'elle.

« C'est très bien Lily ! Tu t'en sors bien, maintenant on va essayer de faire des virages un peu plus serrés… »

Il lui fit la démonstration. C'était vraiment impressionnant de le voir voler, il était dans son élément.

Elle fit un essai, mais elle mit trop de temps à faire demi-tour. Cela l'agaçait profondément. Ça avait l'air tellement simple pourtant !

James vit tout de suite sur le visage de la rousse que ça n'allait pas.

« Ce n'est rien, on va travailler ça ne t'en fais pas. Il faut apprendre à marcher avant de courir, d'accord ? Allez, on a assez bossé pour aujourd'hui, on redescend tranquillement. »

« Non ! Je veux continuer, ça ne fait même pas une heure qu'on est là ! »

« Lily, sois raisonnable. Continuez alors que tu t'énerves c'est un coup à avoir un accident. »

« Je te promets de me calmer et de rester concentrée. On a plus que 13 jours ! On n'a pas le temps de faire ce genre de temps morts ! » Le jeune homme la regarda, il semblait réfléchir, la jeune fille était persuadée qu'il allait dire non et pourtant…

« D'accord, mais au moindre agacement on arrête tout. Compris ? »

« Oui capitaine ! » Il secoua la tête l'air de dire « ça ne sert à rien de faire la lèche-botte. » « Ok, tu vas tourner sur toi-même plusieurs fois, pour voir ton équilibre et ton sens de l'orientation, un conseil : ne ferme pas les yeux. Sinon tu auras le tournis. »

Elle empoigna le balai, et le pencha d'un coup sec à gauche, elle tourna sur elle-même. Trop contente, elle refit le même geste, même chose, impeccable. Mais arrivé au troisième tour, elle sentit sa main glisser du manche, son balai s'arrêta net, mais son corps n'avait pas fini le tour. Elle se sentit tomber, et elle eut le réflexe de refermer les jambes. Elle se retrouva alors la tête en bas, les jambes autour du balai qui était toujours à l'arrêt.

« AAAAAAh, aide-moi ! » Mais le capitaine s'approcha juste de sa tête qui était suspendue au-dessus du sol.

« Respire un bon coup, tu peux t'en sortir toute seule. C'est un très bon réflexe que tu as eu. Maintenant, l'exercice pour toi, ça va être de trouver le moyen de remonter sur ton balai. »

« Mais t'es complètement fou ! Je vais me ramasser ! »

« Tu aurais dû m'écouter quand je t'ai dit que la session était finie, tu as voulu continuer, maintenant tu assumes ! Je ne t'aiderais pas, en plein match on sera tous occupés, on ne pourra peut-être pas venir t'aider, alors sers-toi de ta tête. »

La jeune femme comprit alors ce qu'il voulait dire. En effet, on ne pourra pas toujours la sauver… Et elle était capable de se débrouiller toute seule ! James mourrait d'envie de l'aider, mais se faisait violence. Il la regarda commencer à essayer d'atteindre le balai avec ses bras en remontant grâce à ses abdos. Mais elle touchait que du bout des doigts, elle sentait qu'elle s'épuisait déjà. Elle eut alors une idée. Elle avait toujours les jambes autour du balai, si elle arrivait à l'incliner un peu, elle pourrait l'attraper. Le balai plongerait, mais elle aurait surement le temps de monter dessus avant que le sol ne soit trop près.

Elle prit une inspiration, tendit les bras, fléchit les jambes, elle attrapa le manche et tandis qu'elle allait vers le sol, remonta dessus et reprit de l'altitude. Elle entendit des applaudissements. James volait vers elle, tranquille, alors qu'elle tremblait à cause de l'adrénaline.

« Bien joué, je n'aurais pas mieux fait moi-même. » Elle était fière d'elle, elle avait réussi seule, elle comprenait maintenant pourquoi il l'avait laissée faire.

« Je suis épuisée… Tu as raison, il est temps de faire une pause… » Il n'ajouta rien, à sa grande surprise, elle pensait qu'il lui aurait dit : tu vois j'avais raison, ou autre, mais rien, ils descendirent tout doucement jusqu'à toucher le sol. James savait qu'elle était forte et intelligente, et il en avait encore eu la preuve aujourd'hui.

« Tu as beaucoup progressé tu sais. En très peu de temps. Je pense qu'à ce rythme-là, dans 13 jours, vous aurez tous le niveau. » La préfète le regarda en train de nettoyer son balai.

« Tu le penses vraiment ? » Il hocha la tête, il avait confiance en eux. Lily s'assit sur un banc qui se situait sur le terrain.

« Si un jour on m'avait dit que je jouerais au Quidditch… Je ne l'aurais jamais cru ! »

« Avec un peu de travail, on peut tout entreprendre. C'est toujours ce que disait mon père. » Il rangea le balai et s'assit près d'elle, sa main toucha la sienne sans faire exprès, déclenchant une légère décharge chez nos deux protagonistes.

« Je me rends compte que je ne connais rien de toi, parle moi un peu de ton enfance avant Poudlard. Tu connais déjà les grandes lignes de la mienne. »

« C'est vrai, ce n'est que justice après tout. Et bien, je suis fils unique, j'ai mon père William Potter qui est chef des aurors, et ma mère Elizabeth Potter qui n'a jamais travaillé. Enfin, elle adore jardiner et lire, ce qui lui prend plus de temps qu'elle ne veut l'avouer. » Lily se mit à rire à cette phrase, on pouvait sentir qu'il adorait sa mère. « Ils voulaient un deuxième enfant, mais apparemment je leur ai suffi. Tu imagines deux comme moi ?» La jeune femme était morte de rire à présent, au plus grand bonheur du brun à lunettes.

« Tu étais si terrible étant jeune ? »

Il fit la moue.

« Oui et non, j'obéissais bien mieux que maintenant. J'ai toujours été bon dans les études, j'avais un précepteur, avec qui je m'entendais très bien. Il était plus présent que mon père ce qui n'était pas rien… » Il s'assombrit à ces mots, Lily sentit que l'absence de son père avait dû être très difficile pour lui étant petit.

« Il était très prit par le travail je suppose… »

« Ah ça, tu n'as pas idée ! Il n'a jamais eu le temps pour moi, l'été dernier, il n'est même pas venu à mon anniversaire… Alors que c'était chez nous ! » Il secoua la tête comme pour chasser cette mauvaise pensée. « Je me suis fait à l'idée. Je sais que son boulot est important, moi aussi je souhaite aider les gens, mais avoir une famille c'est… tellement plus ! »

« Tu en as déjà parlé avec lui ? De ce problème. » Il la regarda d'un air sérieux, elle ne l'avait jamais vu comme cela auparavant.

« Plusieurs fois. Et tu sais ce qu'il m'a répondu une fois ? Que j'étais égoïste ! Que des enfants comme moi vivaient sans leurs parents et que c'était son devoir de protéger les citoyens ! J'ai fini par laisser tomber. » Elle mit sa main sur son bras, cela lui fit un bien fou, mais il ne voulait pas l'avouer.

« Ton père t'aime James. Même s'il ne le montre pas comme tu le voudrais… » Il n'ajouta rien, et mit sa main sur celle de la jeune fille. Ils ne dirent rien de plus, jusqu'à ce que Lily frissonne.

« Tu as froid. Il est temps de rentrer au château. » Elle se leva et quand sa main quitta son bras, il mourrait d'envie de lui reprendre et de la tenir dans la sienne. « Chaque chose en son temps James, chaque chose en son temps. »

Voilààà pour ce chapitre. N'hésitez pas à laisser un petit commentaire, ça booste l'inventivité il paraît. hihi ! A bientôt!