Une mystérieuse nouvelle arrivante

Une soirée mouvementée

Hello les amis !

Désolée du petit retard, je me rattraperai !

Suite de la soirée d'anniversaire de Gabby ! Bonne lecture !

Réponse reviews (guest) :

Lou Lovegood : Merci beaucoup pour ta review, la réponse peut-être dans ce chapitre aha ! J'espère avoir ton avis dans celui-ci.

Hrisson : Contente de retrouver ! Et ravie que la fiction te plaît toujours, promis moins de suspense dans ce chapitre aha à bientôt !

Chapitre 19 : Une soirée mouvementée

Mes amis me regardaient interloqués, se demandant de qui pouvait bien être ce cadeau. J'avais quelques idées mais comment connaître la réponse ? Cette personne me connaissait assez bien… Serait-ce le professeur Rogue ? Ou bien Drago ? Mais pourquoi m'aurait-il offert un carnet de musique… En tout cas l'objet avait dû coûter une certaine somme…

- Et si tu ouvrais tes autres cadeaux ? proposa Astrid me tirant de toutes réflexions.

J'acquiesçai d'un hochement de tête, et saisis le paquet que me tendait Ethan. L'emballage était simple mais très bien réalisé contrairement à celui qu'Astrid m'avait offert ce matin. Je déchirai délicatement le papier et découvrit avec étonnement un roman, il s'agissait de la suite de mon thriller que j'avais terminé quand j'étais à l'infirmerie.

- Merci Ethan ! Comment as-tu fait pour te le procurer ? demandai-je.

Je posai la question, car à Pré-au-Lard il n'y avait aucun objets moldus et la famille d'Ethan ne doit pas vraiment se balader dans les centres commerciaux…

- J'ai mes petits secrets… Tu avais l'air d'avoir adorer le premier donc… dit Ethan l'air gêné.

- Vraiment merci, ça va m'occuper si jamais je retourne à l'infirmerie, plaisantai-je.

- Bon maintenant, les Weasley ont aussi quelque chose à t'offrir ! déclara Ron ce qui fit rire les jumeaux.

- On est désolés par avance, pouffa Fred.

Ron sortit donc un paquet informe qui était flasque et étrange.

- Allez ouvre ! s'empressa George en rigolant.

Je déballai la chose et sortis un grand pullover en laine violet avec inscrit un « A » majuscule de couleur jaune vif. Je jetai un regard intrigué et amusé aux rouquins.

- C'est fait main par ma mère… On en a tous un dans la famille, expliqua Ron.

- Même Harry et moi en avons plusieurs… avoua Hermione.

- C'est ton initial qui est brodé dessus, compléta George.

Je le montrai à mes amis, Astrid explosa de rire à la vue de ce pull un peu ridicule.

- Eh bien merci ! Si avec ça j'ai froid l'hiver je ne comprendrais pas ! m'écriai-je.

Bien que le pull ne soit pas des plus glamours, il avait le mérite d'être doux et chaud, cette attention me touchait énormément car je ne m'attendais pas à recevoir un présent des Weasley autre que des bonbons ou des objets de farces et attrapes. Harry et Hermione m'offrirent un manuel important sur la confection de potions d'un niveau assez élevé. Je remerciai chaudement encore une fois mes amis et décidai de passer aux choses sérieuses.

- Bon, qui a soif ? demandai-je un sourire malicieux dessiné sur les lèvres.

- J'ai bien envie d'essayer le rhum ! Je n'ai jamais bu d'alcool à part pendant les fêtes de famille, dit Astrid enthousiaste.

- Ok, mais fais attention de pas trop boire, conseillai-je à mon amie.

Les jumeaux se servirent directement, ils en profitèrent pour charrier Harry, Ron et Hermione qu'ils n'avaient jamais vu vraiment faire de soirée adolescente. Chacun faisait attention à ce qu'il buvait, nous n'étions pas non plus une bande d'ivrognes invétérés, même si Fred et George avaient l'air surpris par ma descente.

- Bah dis donc Arbois, t'es en forme ! me taquina Fred.

- Question d'habitude ! répliquai-je sans réfléchir.

- Comment ça ? demanda Ethan.

J'expliquai donc mes déboires de Beauxbâtons, la boîte de nuit secrète du grenier de mon pavillon Urtica, les soirées étudiantes où certains référents participaient en cachette.

- On aurait peut-être dû aller à Beauxbâtons nous aussi, dit George en rigolant.

- En parlant de Beauxbâtons, j'y vais la semaine prochaine ! annonçai-je.

- Ah bon ?! Pourquoi ? Et je croyais que tu ne devais pas quitter Poudlard ? demanda Astrid.

- Eh bien, Mme Maxime m'a invitée à la remise de diplôme de BUSE de mes anciens camarades… donc j'ai le droit de m'y rendre mais accompagnée seulement… expliquai-je.

- Qui t'accompagne ? s'enquit Ethan l'air songeur.

- Rogue, c'est mon directeur de maison donc… dis-je.

- Attends ! Tu vas en France avec Rogue ?! s'esclaffa Ron. C'est du suicide !

- J'ai beaucoup de mal à imaginer Rogue en France… pouffa Harry.

Cette nouvelle fit beaucoup rire mes amis ce qui m'énervait un peu, mais je décidai de ne rien dire et de les laisser se défouler sur Rogue.

- Puis-je avoir une baguette ? dit George en imitant la voix macabre de Rogue.

- Sacre bleu ! renchérit Fred qui fit rire tout le monde une fois de plus.

Je passais une très agréable soirée, entre rires et festivités, j'appréciais enfin pleinement ma vie à Poudlard. Cependant j'avais aussi hâte de retourner quelques jours à Beauxbâtons, mais cela m'angoissait aussi de revenir après l'incident… Comment allaient réagir mes anciens amis ? L'heure tournait et il faudrait bientôt quitter la salle commune à mon plus grand désespoir…

- Les amis, c'est l'heure du couvre-feu… déclara Hermione.

- Il est déjà minuit ? demanda tristement Astrid.

- Ouais… on ferait mieux d'y aller avant d'avoir des ennuis avec Rusard ou pire encore Ombrage… dis-je l'air dépité.

- Il ne faut surtout pas qu'on se fasse prendre près de la salle sur demande… sinon nous n'aurons plus d'endroits pour nous entraîner, dit Harry.

- Vous entrainer ? s'enquit Ethan.

Je fis signe à Harry, qu'il pouvait faire confiance à Ethan. Il lui raconta alors nos séances d'entraînement en tant qu'armée de Dumbledore, Ethan semblait très intéressé.

- Je pourrais vous apprendre des choses, je suis bon en sortilèges, et comme je suis en 6e année j'ai vu des choses que vous ne connaissez pas encore, dit-il à Harry et Hermione.

- Très bien dans ce cas, bienvenu parmi-nous ! répondit Hermione.

Nous sortîmes donc le plus discrètement possible de la salle sur demande pour ne pas attirer l'attention. Je saluai une dernière fois mes amis Gryffondor et pris la direction des cachots avec Ethan et Astrid. Le château était extrêmement calme comparé à cet après-midi, les couloirs de pierres éclairés seulement par la pâleur de la lune me semblaient bien lugubres.

- Vous pensez qu'il y aura du monde dans la salle commune ? demandai-je à mes compères.

- À cette heure-ci, la plupart doivent déjà être couchés, assura Ethan.

- J'espère qu'il n'y aura pas Drago et compagnie… souffla Astrid.

- On verra bien… répondis-je calmement car une partie de moi avait envie de voir Malefoy.

Astrid prononça le mot de passe devant le mur humide et celui-ci nous laissa entrer dans notre salle commune. Il n'y avait presque personne, un feu dansait dans l'âtre de la cheminée ce qui contrastait avec l'ambiance verdâtre qui se dégageait des lampes suspendues. Un petit groupe cependant était installé tout au fond de la pièce, n'y prêtant pas attention je m'assis sur un des fauteuils ouvragés face au feu de cheminée avec mes amis.

- On devrait être tranquille si on ne fait pas trop de bruit… dis-je en étant à peu près sûre de moi.

- Ne parle pas trop vite… s'empressa Ethan en jetant un regard par-dessus mon épaule.

Je me retournai et vis à mon plus grand malheur que le groupe présent dans la salle commune avec nous était forcément celui de Drago et Pansy. Mon cœur sauta un battement tant il se serra à l'idée qu'ils gâchent ma soirée d'anniversaire.

- Alors que fabriquiez-vous en dehors de la salle commune ? demanda d'un ton sec Pansy.

- Désolée, mais ça ne te concerne absolument pas, répondis-je aussi froidement que possible.

- Euh si ! Je suis préfète je te rappelle ! pesta-t-elle.

- On fêtait l'anniversaire de Gabrielle c'est tout, avoua Astrid.

- C'est quoi dans ton sac ?! s'enquit ma pire ennemie en remarquant une bouteille dépassée.

- De quoi continuer à fêter mon anniversaire, dis-je sèchement en la fusillant du regard.

- Tu devrais être renvoyée pour avoir fait entrer de l'alcool ici ! J'en avertirai le professeur Rogue dès demain ! hurla Parkinson.

- Pansy calme toi ! On peut peut-être s'arranger ? proposa Ethan.

- Brown a raison, intervint enfin Drago. Si vous nous laissez « profiter » de l'anniversaire de Gabrielle avec vous, on passera l'éponge.

- Attends, tu veux fêter mon anniversaire avec nous ? demandai-je incrédule et dubitative.

- Pourquoi pas… dit mon préfet avec un sourire impassible.

Voulait-il rester avec nous seulement pour l'alcool ? Pour m'ennuyer ? Ou bien car il en avait tout simplement envie ? Blaise Zabini qui était jusque là rester derrière eux, s'avança et afficha un grand sourire satisfait, il allait pouvoir passer une soirée sans dépenser la moindre mornille. Astrid semblait bouder, cependant une lueur malicieuse se reflétait dans son regard noisette, elle préparait quelque chose. Ethan lui, avait très gentiment laisser son fauteuil à Pansy. Les trois garçons étaient donc assis par terre devant la cheminée, tandis que nous, les filles, étions confortablement installées dans les gros fauteuils en cuir. Tout le monde s'était servi un petit verre de rhum à l'orange, et la tension commençait à diminuer petit à petit, notamment grâce au blagues vaseuses de Blaise.

- Et si on faisait un jeu ? demanda Astrid qui paraissait un peu éméchée.

- Je ne suis pas contre ! répondis-je en laissant le rhum parler pour moi.

Les autres n'étaient pas réfractaires à cette idée, le rhum avait certainement le pouvoir de rassembler les gens.

- On pourrait faire un action ou vérité ! s'écria Pansy.

- Achevez-moi, mais je suis d'accord avec la face de carlin… avouai-je.

Les garçons acceptèrent sans problèmes à ma plus grande surprise. Ce jeu pouvait me servir à en apprendre plus sur les autres et peut-être sur Malefoy…

- Je commence ! ordonna Parkinson. Arbois, action ou vérité ?

- Hum… Vérité… dis-je en prenant garde.

- Es-tu amoureuse ? demanda-t-elle.

J'aurais dû le voir venir… Amoureuse ? Non certainement pas. J'avais certes, éventuellement, des sentiments pour Drago, mais je n'étais pas pour autant amoureuse de lui.

- Non, répondis-je du tac au tac.

- Vraiment ?! s'insurgea Pansy.

- Non.

Après quelques tours, j'appris que Blaise avait peur du noir, que Drago avait visité une vingtaine de pays et avait failli aller à Durmstrang, ou encore qu'Astrid craquait sur un garçon… Il faudrait que je lui demande s'il s'agit de Sam ou d'un autre… Les minutes défilaient et nos verres se vidaient et se remplissaient, nous commencions à être tous plus saoul les uns que les autres, j'appréhendai déjà le réveil du lendemain.

- Gabby ?

- Hein ?

- Je te demandais, action ou vérité ? reprit Astrid.

- Action ! m'écriai-je fièrement… maudit rhum.

- Vu que tu dois faire tout ce que je veux… Je t'ordonne d'embrasser… Ethan ! répliqua-t-elle.

Mon petit corps alcoolisé se rapprocha d'Ethan, et sans réfléchir, je posai mes lèvres sur les siennes et échangeai un doux baiser fort agréable. Le beau brun semblait désorienté et gêné, néanmoins il affichait son éternel sourire carnassier.

La partie continuait, mais la fatigue nous gagnait peu à peu. Le groupe était à présent dissipé chacun parlait avec les uns et les autres, ce qui était vraiment étrange.

- Je peux te parler deux secondes ? dit le rhum qui coulait dans mon sang à Drago.

Ce dernier se leva et me suivi pour se rendre dans un coin un peu à l'écart sans dire un mot.

- Ça me gêne un peu de te demander ça mais est-ce que cela vient de toi ? demandai-je en lui montrant le carnet offert par un anonyme.

- Non, répondit-il d'un ton cassant. Pourquoi je t'offrirai un cadeau ? poursuivit-il d'un même ton.

- Eh bien, cet objet m'avait fait penser à toi c'est tout… Il faut que je trouve l'émetteur pour le remercier car j'adore ce carnet.

- Et puis même si c'était moi qui te l'avais offert qu'est-ce que ça changerait… souffla Drago.

- Beaucoup de choses…

- …

- Je ne comprends pas ce carnet est de toi ou non ?

- Vu la façon dont tu as embrassé Ethan cela n'a plus d'importance, dit-il en s'éloignant rapidement en direction des dortoirs des garçons.

- Drago ! Attends ! m'écriai-je en espérant le retenir, en vain.

Il n'avait pas répondu clairement à ma question, ce carnet venait-il vraiment de lui ? Et sa réaction me rendait encore une fois de plus perplexe. Il avait l'air jaloux de mon baiser avec Ethan, dans ce cas pourquoi m'avait-il jeté comme une vieille chaussette la dernière fois ? Je commençai à avoir fortement la tête qui tourne et décidai d'aller me coucher, je soulevai Astrid par l'épaule pour l'aider à monter les escaliers et sautai sous la couette. Mon anniversaire n'avait pas été de tout repos, mais la journée de demain s'annonçait pire encore, j'allai devoir m'expliquer avec Ethan et Drago… Joyeux anniversaire Gabrielle.

Alors ce chapitre ? :3 Le baiser avec Ethan ? La réaction de Drago ? Qu'en pensez-vous ? :)

Dîtes moi tout avec une petite review, j'y répondrai ! :)

À très vite ! Bisous