Histoires nocturnes estivales

Semaine 4 - Matamore

Cet os est écrit pour un jeu du FoF, il fallait le rédiger sur le thème "Matamore" en une heure. Pour plus de précisions vous pouvez m'envoyer un mp.

- Fichu matamore.

Harry regardait Hermione aller et venir devant lui, visiblement furieuse. Elle marmonnait et pestait, ses cheveux volant autour de sa tête au rythme de ses mouvements saccadés, comme s'ils avaient une vie propre.
Elle avait les joues rouges, les poings serrés, et les yeux brillants. Harry regretta que Ron ne soit pas présent pour la voir en cet instant, peut être aurait il pris conscience de son aveuglement et de sa stupidité.

Sagement, Harry s'abstint de tout commentaire, attendant calmement d'avoir une explication. Quelque chose - quelqu'un - avait rendu son amie furieuse et il n'était pas idiot au point de la provoquer. Il avait déjà fait les frais de sa colère et il ne tenait pas vraiment à se mettre sur son chemin.
Aller réveiller un dragon endormi serait moins dangereux.

Légèrement essoufflée, Hermione se posta devant lui, main sur les hanches.
- Je voulais juste le rendre jaloux. Attirer son attention.
Prudemment, Harry hocha la tête, et fredonna un assentiment, bien qu'il ne comprenne pas ce dont son amie parlait.

Hermione posa ses mains sur son visage et souffla lourdement. Puis elle releva la tête, légèrement plus calme.
- Je savais que demander à Cormac McLaggen de m'accompagner à cette foutue soirée rendrait Ron fou. Mais…
Harry eut un léger sourire, et Hermione plissa les yeux avant de renifler, enchaînant avant qu'il ne puisse faire le moindre commentaire.
- J'ai envisagé Zaccharias Smith, mais McLaggen…
- Tu as sérieusement envisagé de sortir avec Smith ?

Harry dévisagea Hermione les yeux ronds, légèrement horrifié. La jeune fille haussa les épaules en détournant le regard et laissa échapper un rire sinistre.
- Oui. Et je regrette de ne pas l'avoir choisi. McLaggen… Bon sang, face à lui, Graup pourrait passer pour un gentleman.

A la comparaison avec le demi-frère de Hagrid, Harry pouffa, imaginant le géant habillé d'un costume chic. Hermione finit par sourire et se laissa tomber près de lui, s'asseyant épaule contre épaule avec lui avant de le bousculer de l'épaule.
- Oh ça va ! Ne te moque pas de moi, Harry.

Le brun secoua la tête et lui passa un bras autour des épaules l'approchant de lui. Hermione se laissa faire et posa la tête sur son épaule, avec un soupir résigné, toute colère envolée.
- Je suis une idiote.
Harry gloussa doucement, et déposa un baiser sur sa tempe.
- Bien sûr que non… C'est lui qui est stupide de ne pas te voir…

Ils restèrent un instant ainsi enlacés, lorsque Lavande entra en gloussant bruyamment, poursuivie par Ron.
Hermione se tendit, mais Harry raffermit son étreinte et lui murmura de ne pas faire attention, de les ignorer. Avec un soupir résigné, la jeune fille se laissa aller contre son ami, essayant de ne pas penser à son coeur qui se serrait pour l'idiot qui ne l'avait jamais regardé. L'idiot qui était dans sa vie depuis son arrivée à Poudlard.

Harry déposa un autre baiser sur sa tempe, et Ron se figea, les fixant un long moment, yeux plissés. Hermione, les yeux fermés, se laissait totalement aller, noyant son chagrin dans l'étreinte fraternelle. Le brun défia du regard son meilleur ami et Ron se renfrogna.
Il allait dire quelque chose, mais Lavande lui sauta au coup, l'embrassant avec possessivité.

Harry leva les yeux au ciel et regarda le rouquin être entraîné plus loin par une Lavande exubérante. Elle était jolie bien sûr, avec sa peau de porcelaine, ses yeux bleus et ses boucles blondes. Mais elle était aussi tellement superficielle, bien loin des inquiétudes de la guerre alors que Ron avait choisi de s'y plonger corps et âme.
Harry pensa que c'était peut être ça qui avait attiré Ron. Cette insouciance. L'absence de crainte pour le futur.

Dans ses bras, Hermione soupira.
- Je le déteste.
- Non Hermione. Tu ne le détestes pas. Mais je t'en supplie, la prochaine fois, viens me voir au lieu d'aller te jeter dans les bras de McLaggen.

Un rire secoua la jeune fille.
- J'ai sérieusement envisagé de lui jeter un sort. Il est aussi collant qu'un filet du Diable !
Les deux amis se mirent à rire ensemble, et Hermione soupira.
- Il s'est tellement vanté de ses exploits au Quidditch lors de cette soirée affreuse que j'ai peur de ce qu'il pourra raconter sur moi après…

Harry plissa le nez. A ses yeux McLaggen était particulièrement pénible et il préférait l'ignorer. Cependant, il n'hésiterait pas à l'effrayer un peu pour défendre sa meilleure amie.
- Oublie-le.
Le ton sans appel de Harry fit sourire Hermione et elle prit sa main, se sentant totalement réconfortée contre le garçon formidable qui était son meilleur ami. Comme un frère, celui qu'elle suivrait au bout du monde, jusqu'en enfer.
- Lequel ?
Son ton triste n'échappa pas à Harry et il serra la jeune fille contre lui un peu plus, sans lui répondre. Après tout, il n'avait pas vraiment la réponse à cette question…