Histoires nocturnes estivales

Dendrochronologie

Cet os est écrit pour un jeu du FoF, il fallait le rédiger sur le thème "Dendrochronologie" en une heure. Pour plus de précisions vous pouvez m'envoyer un mp.

Depuis la seconde tâche du tournoi des trois sorciers, Hermione Granger gardait dans un coin de sa tête l'information donnée par Harry : quelque part au fond du lac Noir, au coeur de Poudlard, il y avait un village immergé habité par les sirènes.

La guerre lui avait fait oublier plus ou moins, ils avaient été bien trop occupés à survivre qu'à discuter d'une curiosité propre à Poudlard. Une de plus.

Ils avaient eu tellement d'aventures, jusqu'au moment de la bataille finale sur les terres même de l'école. Pourtant, bien qu'à côté du lac, Hermione n'y pensa pas un seul instant.
Avec soulagement, Hermione retrouva son meilleur ami vivant, bien qu'un peu déstabilisé.

Le trio d'amis, plus soudé que jamais, participa à la reconstruction de Poudlard, puis Hermione emménagea avec Ron, alors que leur amour d'adolescents s'épanouissait pour se transformer en quelque chose de plus profond.

La jeune femme entra au Ministère, où elle commença une brillante carrière au département de la Justice Magique. Si elle l'avait décidé, elle aurait pu devenir Ministre de la Magie, mais elle savait que ce n'était qu'un poste d'apparat et que le vrai pouvoir n'était pas à la tête du monde magique mais bien dissimulé au cœur des multiples services qui faisaient tourner le Ministère.

Ses grossesses ne l'empêchèrent pas de continuer à travailler, malgré la claire désapprobation de sa belle-mère lorsqu'elle se rendait au Terrier. Molly estimait qu'elle aurait dû démissionner pour élever ses deux enfants alors qu'Hermione ne se voyait pas femme au foyer.
Elle adorait ses enfants, mais elle avait besoin de cette activité supplémentaire. De faire travailler son cerveau comme disait affectueusement son époux.

Les années passaient, et Hermione découvrait la joie du bonheur familial dans un monde en paix. Elle vit avec émotion Rose, sa petite Rose, lui ressemblant tant, monter dans le Poudlard Express et commencer l'aventure de Poudlard.

Lorsque la rentrée de Hugo approcha, Hermione se rendit compte que son travail ne lui apportait plus ce qu'elle attendait. Elle avait besoin de défis, et voilà qu'elle était tombée dans une routine confortable, terriblement prévisible.
Avant d'en parler à son époux, elle se renseigna soigneusement, cherchant une solution. Ron était las de son métier d'Auror, et il passait de plus en plus de temps à aider son frère à la boutique.
Tous les deux avaient besoin de changement, mais Ron refuserait de bouger sans un plan parfaitement orchestré. Et Hermione justement, était particulièrement pour élaborer des plans.

Elle mit un mois à trouver la solution idéale. L'idée lui vint par hasard, lorsque la coupe des trois sorciers fut évoquée brièvement. Habituellement, le sujet était tabou. Harry ne supportait pas d'en reparler, le souvenir de Cédric Diggory restant toujours une plaie ouverte pour lui.
Même après toute ces années, le Sauveur du monde Magique se sentait encore coupable, malgré tout ce qu'il avait accompli.

Ce jour-là, elle avait croisé par hasard Neville qui venait au chemin de traverse acheter de la branchiflore. Le nouveau professeur de botanique de Poudlard avait plaisanté sur l'utilité qu'avait eu cette plante pendant le tournoi, pour permettre à Harry de descendre au fond du lac.
Hermione avait hoché la tête avec un sourire vague et elle était rentré chez elle pensive. Le lendemain, elle expédiait plusieurs lettres, et pour la première fois depuis longtemps, elle sentit le frisson d'excitation la traverser.

Il lui fallut une semaine uniquement pour présenter un plan de bataille concret à son époux. Ron leva un sourcil amusé, mais il ne fut pas surpris. Il savait de quoi était capable sa femme. Il suffisait de lui dire qu'un obstacle était insurmontable pour qu'elle prouve le contraire après tout.
Ainsi donc, la boutique Weasley se prépara à ouvrir une succursale à Pré-au-Lard, plus proche des étudiants, qui serait tenue par Ronald Weasley, ancien Auror. Hermione Granger démissionna du Ministère pour intégrer le corps enseignant de Poudlard. Après des années d'un enseignement soporifique sur les guerres gobelines, Binns avait été invité à rejoindre la cohorte des fantômes de Poudlard et de laisser sa classe à un professeur vivant et plus… au fait du monde réel.

Le reste des vacances d'été, Hermione se tint tranquille. En apparence.
Elle disparaissait de longues heures dans le monde moldu pour y faire des "recherches" et rentrait préparer les cours qu'elle aurait à donner. Rose et Hugo boudaient un peu de voir leur mère débarquer à Poudlard, conscients qu'elle ne leur ferait pas de cadeaux parce qu'ils étaient ses enfants. Mais au moins, ils verraient leurs parents très régulièrement contrairement à leurs camarades…

Le jour de la rentrée, personne ne put déterminer qui était le plus excité de Hermione ou des enfants. L'ancienne Gryffondor piaffait d'impatience, prête à rejoindre Poudlard,et Ron se doutait que tout ça cachait quelque chose…

Effectivement, le jour de la rentrée, Hermione Weasley, anciennement Granger, débarquait dans le bureau de la Directrice MacGonagall, une pile de parchemins dans les mains, les cheveux ébouriffés, et l'air surexcité.
- Madame…
- Appelez-moi Minerva, Hermione. Nous sommes collègues désormais.
Les joues d'Hermione se colorèrent de rose mais elle hocha la tête.
- Minerva. Connaissez-vous la dendrochronologie ?

Minerva haussa un sourcil perplexe et dévisagea la meilleure élève à qui elle eut jamais enseigné. Elle soupira et lui fit signe de s'asseoir.
- Expliquez-moi. Si j'en crois la pile de parchemins dans vos mains, vous avez une histoire à me raconter.

Ravie, Hermione sourit, et hocha la tête. Puis elle commença son récit, essayant visiblement de museler son excitation sans y parvenir tout à fait.
- Tout à commencé il y a des années lorsque nous étions en quatrième année. Pendant le tournoi des trois sorciers. Harry nous avait parlé de ce qu'il y avait sous le lac lorsque nous étions prisonniers. Bien évidemment, je n'ai aucuns souvenirs puisque j'étais inconsciente, mais j'avoue avoir été intriguée par cette histoire de ville sous le lac, appartenant aux sirènes. J'ai fait des recherches…
Minerva sourit, et lui fit signe de poursuivre.
- Et je n'ai rien trouvé. Comme si le village au fond du lac existait avant Poudlard !
La Directrice soupira.
- Et est-ce bien étonnant ? Les créatures magiques peuvent parfois avoir une longévité bien supérieure à celle des sorciers. Il est des créatures qui ont côtoyé les fondateurs !

Les yeux d'Hermione brillèrent, mais elle hocha la tête, avant de continuer son histoire.
- Les évènements ensuite… ont fait que j'ai oublié cette histoire. J'ai mis tout ça dans un coin de mon esprit, et je me suis laissé accaparer par la guerre. Ensuite… Harry a réussi à le vaincre, et il y a eu la reconstruction.
Une ombre passa dans les yeux de la Directrice et elle tourna brièvement la tête vers le portrait de Severus Rogue que Harry avait exigé, pour lui rendre hommage. Le Maître des potions, les bras croisés, le regard noir, écoutait attentivement avec un air renfrogné qui la fit sourire. Même en portrait, Severus n'avouerait jamais qu'il était maladivement curieux et que l'histoire de la femme devant elle l'intéressait.

Hermione eut un sourire et inclina la tête en direction de son ancien professeur. Il grimaça, mais elle ne s'en vexa pas, plus amusée qu'autre chose.
- Bref. Inutile de préciser que nous avons été pris par nos vies, nos carrières, la naissance des enfants…
Minerva eut un petit rire amusé.
- Oui. Votre fille vous ressemble beaucoup Hermione.
Cette dernière gloussa avant de poursuivre.
- Maintenant, les enfants sont grands, et je… m'ennuyais au Ministère. La routine est terriblement monotone. Je pensais à un changement, sans avoir la moindre idée de ce que je pourrais faire.
- D'où la lettre de votre part que j'ai reçu ?
- Exactement. J'ai rencontré Neville et nous avons parlé du bon vieux temps. Il a mentionné la seconde épreuve du tournoi et je me suis souvenue de ce qui m'avait intrigué à l'époque. Le village englouti les créatures de l'eau. Je me suis penchée de nouveau sur la question et à ma grande surprise, je n'ai pas trouvé la moindre indication de la construction de ce village.

Minerva pinça les lèvres, ayant peur de comprendre.
- Et que pensiez-vous faire en venant ici ?
- Enseigner l'histoire de la magie me semblait un défi intéressant à relever. Ça et me rapprocher du lac Noir.
- Hermione. Les créatures du lac ne sont pas réellement amicales. Albus avait fait la folie de pactiser avec eux pour le tournoi, et il était le seul à pouvoir communiquer avec eux sans risquer sa vie.
- Et bien je pensais les contacter pour tenter de trouver un accord.

Le tableau de Severus Rogue émit un reniflement sarcastique et Minerva secoua la tête d'un air navré.
- Ma chère, j'ai bien peur que vous vous heurtiez à un mur.

Avec un sourire carnassier, Hermione se pencha.
- C'est là qu'intervient la dendrochronologie. J'ai parlé longuement avec le tableau du Directeur Dumbledore au Ministère, et il m'a confié que le peuple de l'eau se posait des questions sur l'origine de leur village. L'entente entre le Directeur et eux était liée au fait que Dumbledore avait promis de faire des recherches dans la réserve interdite de la Bibliothèque de Poudlard pour les renseigner sur leur histoire.
- Vraiment ?
- Exact. Puisque les livres de la réserve n'avaient pas la réponse, je me suis plongée dans les archives du Ministère, juste avant de donner ma démission. Il n'y avait rien non plus. Alors, je suis allée dans le seul endroit qui restait.
- Qui est ?
- Le monde moldu.

Un nouveau reniflement se fit entendre, mais Minerva n'était pas dupe : l'ancien espion était penché dans son cadre, pleinement attentif.
Hermione satisfaite se recula dans son siège et croisa les bras sur sa poitrine, triomphante.
- Les archéologues moldus ont inventé une technique de datation pour les villages très anciens, construits en bois. Une technique qui se base sur les cernes de croissance des arbres. J'ai rassemblé toutes les informations sur cette discipline et je compte les présenter aux habitants du lac noir.

Pour la première fois depuis son arrivée dans le bureau, la voix de Severus Rogue s'éleva, doucereuse.
- Et que pensez vous trouver Miss Granger ? Qu'est ce qui vous fascine autant dans ce misérable village sous marin ?

Hermione se tourna vers le tableau avec un grand sourire, et fixa le portrait avec assurance.
- C'est Weasley, Professeur. Et je pense pouvoir prouver que ce village est ce qui reste de la mythique Atlantide.