Histoires nocturnes estivales

semaine 2 - Gratter

Cet os est écrit pour un jeu du FoF, il fallait le rédiger sur le thème "Gratter" en une heure. Pour plus de précisions vous pouvez m'envoyer un mp.

- Euh… Tu ne devrais pas te gratter Harry…
Le ton hésitant et doux de Neville fit lever les yeux au ciel au brun, mais il ne répondit pas, calant juste ses mains sous ses cuisses pour cesser de gratter les boutons rouges qui étaient apparus sur ses bras et qui le démangeaient.
Hermione, visiblement mécontente, fronça les sourcils.
- Tu ne peux pas rester comme ça ! Va à l'infirmerie !

Harry grinça presque des dents au ton directif de son amie, et il grogna vaguement. Mais Hermione n'était pas du genre à se décourager aussi facilement, et elle insista jusqu'à ce qu'Harry explose, à bout de patience.
- Je n'irais pas à l'infirmerie, pas la peine d'insister !

La jeune fille fronça les sourcils et posa les mains sur ses hanches, en une parfaite imitation de Molly Weasley. Cependant, si Ron avait tendance à céder lorsqu'elle faisait ça - probablement à cause d'années de conditionnement à obéir à sa mère - Harry se moquait bien de qui elle imitait pour le forcer à faire ce qu'il ne voulait pas.
Il la fixa donc d'un air mauvais, ses yeux verts assombris de colère, et répéta.
- Je n'irais pas à l'infirmerie !

Vexée et furieuse, elle laissa échapper une exclamation rageuse, et elle tourna les talons en marmonnant, quittant la salle commune en tapant des pieds, pour grimper dans le dortoir des filles.
Harry souffla, et essaya d'oublier les démangeaisons qui le rendaient fou.

En voyant Ron s'installer d'un air hésitant près de lui, Harry soupira. Son ami lui adressa un petit sourire tremblant et montra d'un signe du menton ses bras couverts de plaques rouges.
- Je suis vraiment désolé mon pote.
Harry grogna, mais répondit sans la moindre animosité.
- Les accidents ça arrive.

Ron s'empourpra, mais hocha nerveusement la tête. Puis, il jeta un nouveau regard sur les bras de son ami et il grimaça.
- Je sais que tu détestes l'infirmerie, mais tu devrais… Enfin… Tu ne devrais pas rester comme ça. Ça a l'air douloureux…

Harry ferma les yeux pour ne pas se mettre à hurler et il afficha un sourire forcé, essayant de dédramatiser la situation.
- Ça gratte.

Ron ouvrit la bouche et la referma, restant à côté de son ami, une expression de culpabilité clairement affichée sur son visage parsemé de tâches de rousseur. Neville s'installa près d'eux et fixa Harry, un peu incertain, mais avec une lueur de détermination au fond de son regard noisette.
- Tu ne veux pas aller à l'infirmerie ?
Harry souffla et secoua vivement la tête, sourcils froncés. Il se jura d'étrangler le prochain de ses camarades qui prononcerait le mot "infirmerie".
Neville cependant, le surprit en ayant un petit sourire amusé.
- Et bien, si tu veux éviter d'y aller, il y a bien une autre solution, mais j'ai bien peur qu'au final tu préfères aller voir Pomfresh…

Harry le fixa un long moment, attendant la suite. Neville resta calme, puis il finit par se pencher vers son camarade avec un petit rire.
- La seule autre personne qui peut te soulager c'est Rogue.

Ron eut l'air horrifié, mais Harry ricana, amusé.
- Parce que c'est la potion ratée de Ron qui a causé ça ?
- Et parce que c'est lui qui fournit les potions de soins pour l'infirmerie, bien évidemment.

Harry laissa échapper un soupir torturé puis se leva, ses mains se portant à ses bras pour se gratter, presque jusqu'au sang.
- Quand faut y aller…
Ron couina d'un air effaré.
- Quoi ? Tu préfères aller le voir lui plutôt que Pomfresh ? Mais…

Harry haussa les épaules d'un air blasé.
- Je croyais qu'on avait admis qu'il n'allait ni me manger, ni m'utiliser en ingrédients de potions, Ron ?
- Mais c'est Rogue !
- Et bien… je verrais bien s'il accepte de m'aider. Je suppose que tu préfères ne pas venir ?

Ron blêmit, se rappelant de la flopée d'insultes qu'il avait reçu lorsqu'il avait renversé son chaudron sur Harry. Il secoua vivement la tête, les yeux écarquillés.
- Je préfère pas mon pote. Tu sais que je te soutiens et tout, mais… je tiens à la vie…

Harry gonfla les joues et quitta la salle commune sans un mot de plus, les poings serrés pour ne pas se gratter et priant pour que Rogue accepte de l'aider.